L'Agenda du Libre

Software, Arts, Data, Hardware, Contents, Commons, Internet...

ANGOULÊME Colloque Éducation populaire et Travail social : des radicalisations aux rêves communs

Date and place

From Thursday 7 June 2018 at 10h00 to Friday 8 June 2018 at 16h00.

Cité internationale de la Bande Dessinée et de l'Image à Angoulême ANGOULÊME Nouvelle-Aquitaine

Description

Suite aux attentats de Charlie Hebdo en 2015, la FRMJC de Poitou-Charentes a demandé au Pôle de Recherche (PREFAS) Poitou-Charentes d’élaborer une Formation – Recherche – Action visant l’Innovation Sociale (FRAIS) sur la radicalisation et le vivre ensemble. D’autres événements emblématiques (Bataclan, Nice et Rouen) ont renforcé l’émergence de la question de la
« radicalisation islamiste ». Dans ce contexte français, les MJC sont amenées à se questionner sur leurs fondamentaux : la laïcité, l’émancipation, l’éducation populaire, le vivre ensemble, les jeunes et la culture... Les professionnels de l’animation socioculturelle et ceux du travail social sont en première ligne de ce phénomène en raison de leur situation dans les quartiers et leur proximité des populations. Suite aux émeutes urbaines de 2005, certaines MJC ont été sollicités par les pouvoirs
publics pour assurer la « paix sociale » (sécurité et contrôle social) dans les quartiers. Désormais, des services sociaux de proximité sont incités à participer à la détection et au repérage des signaux faibles d’individus en voie de radicalisation. Ceci conduit à interroger l’éthique des professionnels.


Cette FRAIS a mobilisé progressivement des professionnels jusqu’aux administrateurs et habitants de six MJC, trois en zones urbaines sensibles, deux en milieu rural, une en zone résidentielle périurbaine sur deux départements (en Charente : Louis Aragon et Grande Garenne à Angoulême, Serge Gainsbourg à Fléac ; en Vienne : Claude Nougaro à Montmorillon, Les Renardières à Châtellerault, MJC 21 à Lussac les Châteaux).
Lors de trois temps complémentaires, des animateurs et coordinateurs socioculturels, d’autres salariés dont les directeurs, des habitants et usagers ont été formés à des méthodes de concertation, d’intelligence collective et d’évaluation pour :
    * élaborer leurs problématiques territoriales en lien avec la radicalisation et le vivre ensemble ;
    * analyser leurs perceptions des réalités vécues à ce sujet dans leurs territoires ;
    * dégager des enjeux de leurs visions du potentiel en la matière, en termes de continuité et de ruptures à anticiper, d’idées reçues à travailler;
    * établir leurs diagnostics et orientations stratégiques résultant du croisement entre analyses interne et externe de leurs MJC ;
    * élaborer des propositions et une stratégie de mobilisation à soumettre au choix de leurs Conseils d’Administration dans le sens de ces orientations et en leur permettant de vérifier leur faisabilité.


Cette démarche a favorisé la réflexion et la mise en œuvre de méthodes adaptées aux situations complexes que vivent les MJC sur ce sujet de la radicalisation et du vivre ensemble. Ainsi, la recherche engagée sur ces questions a apporté des éléments qui motivent l’organisation d’un colloque afin de les discuter plus largement tant avec des universitaires que des professionnels de
l’Education populaire et du Travail social ainsi que des acteurs du développement social local.

Informations

Contact